Triathlon 5150 de Zurich – 14 juillet 2012

Après un long voyage au départ de Paris, coupé par une pause à Lyon, nous arrivons à Zurich. Chuong, José, Marco & Thomas constituons la French Team. Après de longues heures passées dans les bouchons de Zurich, nous atteignons le village du triathlon. Le temps est menaçant, mais pour l’instant ça tient. Nous goutons à l’ambiance Iron Man même si demain nous nous contenterons de la distance olympique. Visite guidée de la ville avec Stefan, le boss de Chuong puis direction le resto pour la traditionnelle Pasta party. Nous retrouvons l’équipe internationale Valspar : Andrew, James, Jerome, Cathy, Nick, Richard, Sue et les autres. Une petite glace et au lit. Dehors, il pleut des cordes. J’échappe à Chuong et ses ronflements diaboliques et partage la chambre avec Marco qui stresse un peu à la veille de son premier cd. Son niveau en natation lui vaut le surnom de Glouglou et il appréhende un peu la lessiveuse du lac de Zurich… Après les habituels préparatifs d’avant course, le départ est donné à 10h40. Je pars en 1ère ligne, température idéale, natation soft, je boucle la distance en 27′, c’est un peu moins rapide qu’à Paris ;O). Dans le parc, José est déjà là, je soigne ma transition et sors du parc en mode poursuite. Rapidement, je rattrape José, je me porte à sa hauteur et lui lance un jouissif « End of the Game! ». C’est bien de chambrer mais maintenant, il ne faut pas craquer car sinon je n’ai pas fini de l’entendre le petit beurre arty.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Derrière la lutte est âpre entre Chuong et Marco… Le parcours vélo est plat, à l’exception d’une bosse d’1km à 8% que nous franchirons à chacune des 3 boucles. Après 1h07 d’effort, je pose le Bike, transition correcte et départ rapide en cap. Petit doute au niveau du 4ème kilo, auto-coaching mental et relance. Le vent souffle fort, une rafale projette un panneau de signalisation devant moi. La cap se transforme en saut d’obstacles, mon tibia heurte le panneau. Plus de peur que de mal, je poursuis, je me sens bien, je me tape plus dedans qu’à Paris. Je sais que Thomas parti 40′ avant a les crocs et que je n’ai pas le droit de fléchir si je veux garder ma suprématie et donc l’immunité de chambrage au sein de notre petite troupe. Je passe la ligne avec un temps cap de 42’et un total de 2h20. José, Marco, Stefan  et Chuong se succèdent. Nous retrouvons Thomas, qui termine avec les mêmes temps nat et cap que moi mais un vélo un peu moins rapide. Nous sommes tous satisfaits, sauf Marco qui est très satisfait. Pour une première, il atteint ces 2 objectifs : faire moins de 3h et battre Chuong. En plus, il a réussi la prouesse de faire le vélo en draftant et sans dossard, sans se faire choper par les arbitres. C’est pas joli, joli mais bon on dira que ce sont des erreurs de débutant…En conclusion, un week-end riche en émotions et très sympa avec mes potes nantais qui ont vraiment chopé le virus du triathlon. Petite dédicace à Phil qui fête son anniversaire et nous a involontairement fait découvrir ce sport il y a quelques années. On ne désespère pas de l’emmener sur une épreuve en 2013.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s