Duathlon contre la montre par équipe, Chessy le 7 avril 2013

Chessy VintagePremière expérience sur ce type d’épreuve, quelques heures après une sortie en vallée de Chevreuse où j’en ai quelque peu bavé, je n’en mène pas large. Mes camarades du jour se nomment Alex, Christophe, Jean-Guillaume et Philippe. Nous formons une équipe de vétérans de belle facture, au sein de laquelle Philippe s’impose comme le leader vélo et Jean-Guillaume comme le lièvre à pied.  Nous sommes tous les 5 traversés par la même question : « Vais-je être le Mistigri ? ».
Le briefing d’avant course annoncé par Philippe est simple et concis : « On part ensemble, on arrive ensemble ! ». La stratégie est simple, Alex donne le rythme sur la première cap (2,5km), Philippe mène la partie vélo (20km) et en cas de besoin, je le supplée, on termine comme on peut sur les derniers 2,5km de cap.
C’est parti, Alex s’emballe légèrement, on tente de tempérer son enthousiasme. A mi-parcours, face au vent, je passe en tête histoire de le protéger et inconsciemment d’accélérer aussi un peu, on termine à  5 mais Jean-Guillaume se fait réprimander par les arbitres car il chevauche un peu trop rapidement sa monture.
Finalement, on se rassemble et nous voilà partis, à la queue leu leu, dans le vent, Philippe en tête. Caravane qui nous bloque sur un rond-point, faux plat montant, vent de face, Philippe en colère, accélération, pétage d’Alex., perte de temps et Merde !!!
Je propose plusieurs fois à Philippe de passer en tête, il ne bronche pas et appuie fort sur les pédales, il accélère à la vue des rond-points, me mettant à chaque fois 10m dans les dents, conclusion, il reste devant et ça me va TRES bien !
Arrivée dans le parc, bonne transition, Jean-Guillaume part pleine balle, je le rattrape au vol, et lui demande de rester derrière pour « pousser ».
500m de course, échanges d’encouragements au sein du groupe :
–    Philippe : « Ralenti Antoine ! »
–    Jean-Guillaume : « Non, c’est bon »
–    Philippe : « C’est bon mon cul ! »
–    Alex : « Heinnnnnn »
–    Christophe : « Messieurs, restons courtois »
–    Philippe : « Courtois, putain, est-ce que j’ai une gueule de courtois ? Antoine, tu vas voir quand tu vas lui ramener tes vélos à régler comment il va te les soigner !!!»
–    Alex : « Heinnnnnnnnnnnnnnn »
Et ça marche ! On double une équipe à l’approche du finish, Alex se refait une santé et passe la ligne en tête. C’était une course sans mistigri et un vrai moment de partage entre potes, j’ai adoré !!!
On se classe 54ème en un peu moins de 48’, 2’ devant les filles et 5’ derrière les gamins, tous beaucoup moins solidaires ;0)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s