Triathlon du Roi format S – Versailles – 25 mai 2014

Nat Versailles

Après une 191ème place en 2011 et une 209ème place en 2012, je participe pour la 3ème fois au Triathlon du Roi, avec la volonté d’inverser la tendance. La course licenciés Hommes est programmée à 15h30 mais avant cela, je suis la course des femmes à laquelle participe Cécile et ses copines de Club, Carly, Johanna et Jolanta.

Cécile qui ne fait pas preuve d’une grande motivation avant le départ, réalise pourtant une bonne natation et sort aux environs de la 45ème place. Avec un drafting autorisé et le peu de concurrents et concurrentes capables de l’emmener, je me dis que les carottes sont cuites. Surprise donc lorsqu’elle apparaît en 13ème position après les 20km de bike. 6 filles semblent à sa portée sur la cap, elle en remonte 8 et termine 5ème féminine et 1ère vétéran. Chapeau !

Cette performance qu’elle va fêter aux Starbucks avec ses copines toutes finishers ne booste pas pour autant ma motivation. Je prépare mon vélo et en guise d’échauffement, je m’installe sous la tente du stand Endurance Shop tenu par les compères Julien Boulain et Yann Prigent. Là, j’assiste à une visite quelque peu insolite, un concurrent s’est pointé avec un vélo de chrono avec plateau ogival (je n’avais jamais vu ça) et se voit donc refuser l’accès au parc… 15h30, nous sommes près de 600 dans la mare du plan d’eau des Suisses. Je pars fort, ça frotte, je ne lâche rien, ce sera comme ça pendant 750m (voire un peu plus…). 13’41, 184ème temps natation, c’est bien, je tape dans la main de Julien et lui lâche « Il est là le Champion !». Je suis là les conseil de Yann Prigent, alias Old School Slip Man : « Pour se faire remarquer, 2 solutions, soit tu gagnes la course, soit tu te fais remarquer ! » Je fais le spectacle !

Transition en mode Triathlon XL, je pars au taquet dans la première côte et m’échappe d’un groupe qui me rattrape quelques kilomètres plus loin sur le circuit automobile de Satory. En pleine ligne droite, 2 concurrents sont tombés, les vélos sont encore sur la chaussée, les secours ne tardent pas à arriver, j’espère qu’ils s’en sortiront sans trop de bobos. On passe le « coup de cul » une première puis une seconde fois, en voulant repasser la plaque, je déraille et perd mon peloton au sein duquel je me suis tenu bien au chaud. Les derniers kilomètre seront Hard mais j’arrive à revenir à l’entrée du parc. Je double 2 concurrents dans la descente sur tapis vert, Showman is back !

40’56 et 179ème temps vélo, j’ai pas trop mal géré à l’exception de mon incident technique. J’enfile les baskets et pars pleine balle pour les 5km de Cap, je double beaucoup et suis vraiment au taquet, je passe les 5km en 21’34, le cœur dans la bouche, 130ème temps Cap.

Au final, 139ème au scratch et 22ème vétéran, pour un mec qui fait du long c’est pas si mal. Peut-être que les duathlons réalisés cet hiver ont porté leurs fruits…

Je retrouve les potos stadistes dans la zone de ravitaillement, on fait la photo de famille et on se dit qu’on a passé une bonne journée en profitant d’une météo plutôt clémente.

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s