Triathlon International du Mont-Blanc – Passy (74) – 24 août 2014

1506311-68213000-1409943592Pour la 3ème année consécutive, j’ai décidé de participer au format M du Triathlon International du Mont-Blanc qui fête lui sa 11ème édition.

Veille de course, arrivée sur place, échauffement sur le parcours vélo du format S et une boucle à pied de 5km histoire de vérifier que les jambes sont opérationnelles. Michaël de la société Defours.com effectue les derniers réglages de caméras car demain il aura pour mission de couvrir pas moins de 4 épreuves en vue de la réalisation d’un film sur l’événement.

Dîner avec les organisateurs et bénévoles puis bonne nuit à l’Ibis de Sallanches. Réveil à l’aube, quelques gouttes de pluie mais ça ne va pas durer.

Durant la matinée, j’encourage Cécile sur le sprint mais malgré mon enthousiasme et mes indications chronométriques, elle échoue au pied du podium pour une trentaine de secondes, elle se console en empochant la place de 1ère vétéran. Un sandwich avalé puis c’est l’heure des préparatifs pour la course dont le départ est prévu pour 14h15. Il fait un temps parfait, beau mais pas trop chaud, je trouve même le temps d’aller m’échauffer dans l’eau, tout va pour le mieux.

Comme d’habitude maintenant, je prends la pole position pour le départ natation. Un blaireau me tape sur l’épaule et me dit : « Attention ça risque de partir très fort ». Je le regarde droit dans les yeux sans dire le moindre mot, il a compris… Le départ est donné, je m’élance comme un mort de faim, deux ou trois bonds puis c’est le plongeon, devant moi : personne ! Ca ne va pas durer bien longtemps, la file se crée naturellement, je ne suis pas gêné un seul instant, c’est la nat parfaite, je sors de l’eau en moins de 27’, à la 84ème place.

Transition 1, Laurent est posté près de mon vélo, il me parle et me photographie, il ne lui faudra pas longtemps pour comprendre que je ne suis pas là pour rigoler.

Je joue mon policier auprès d’un méchant drafteur « To, to, to, c’est pas joli, joli… » et je me fais plaisir dés les premiers kilomètres. Dans la première côte, Pierre-Yves, le triathlète des montagnes me reprend, c’est un peu tôt, il a appris à nager le bougre depuis l’an passé ! Je lui fais savoir que je n’apprécie que moyennement cette insolence. A l’entame de l’ascension du sommet (17km plus haut tout de même…), Hervé me passe. Echange d’encouragements mais pas un instant l’idée de suivre ce triathlète reconverti dans la petite reine ne me traverse l’esprit. Pendant ce temps, Michael, caméra au poing est embarqué sur une moto course et essaye tant bien que mal de rester au contact des premiers qui mènent bon train. Sidonie, en Avenir 1, fait comme sa Tatan, elle échoue au pied du podium Filles : copieuse ;O/ Dans la descente, je croise Cécile qui a décidé en guise d’entrainement de faire les 2/3 de la course (Nat + Vélo). Elle me lance l’habituel « Allez Chéri » qui me fait bien plaisir. Guy est également dans les parages mais cette année contrairement à l’an passé il ne me reprendra pas sur le vélo. Je fais la 76ème montée et la 133ème descente, je sais où est ma marge de progression même si il y a déjà quelques progrès avec mon nouveau bike.

50 secondes dans le parc et c’est parti pour 2 boucles de 5km sur chemins boisés. A l’issue de la première boucle, je croise Guy, il est à moins de 30’’ et sa foulée est aérienne. Je sais qu’il va me reprendre, la seule question est quand… A moins de 3km de l’arrivée, il me passe et ne me reconnaît même pas, c’est vraiment un bourricot le frangin Lennoz ! Il me mettra pile 2’ dans la face au final et ce 10 jours après l’Embrunman, bourricot je vous dis !!! La fin de la cap est difficile mais je ne lâche rien et je boucle les 10km en 45’. Pas génial mais cohérent vu les efforts précédemment consentis.

Je termine la course en 2h58, à la 87ème place sur 293 classés, soit dans le 1er tiers, gage de réussite pour moi. Guy est 70ème, Pierre-Yves 43ème et Hervé 40ème, bravo les chefs ! Après le sprint de Versailles et l’Half Ironman d’Aix en Provence, j’ai le sentiment que c’est ma 3ème course aboutie cette saison.

Le film de l’événement est visible ici, il est particulièrement réussi. Cette course est un bijou, je la recommande fortement. L’an prochain, elle devrait s’enrichir d’un Half Ironman, à suivre…

Prochain rendez-vous : le 5 octobre pour le Natureman

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s