Au pays des menhirs !

CarnacCourse : Triathlon Format M (1.5/40/10)
Lieu : Carnac (56)
Date : 20 septembre 2015
Résultat : 42ème / 268 (15,67%)
Temps : 2h14’34″
Taux d’auto-satisfaction : 95%

En mai dernier, l’idée à germée dans mon cerveau de revenir au triathlon de la Baule vers la fin septembre. Après discussion avec mes potos nantais, la tendance était plus à s’orienter vers une course plus confidentielle : le Triathlon de Carnac. Le golfe du Morbihan, l’Océan Atlantique, la Bretagne, voila suffisamment d’arguments pour me convaincre de tenter l’aventure.

Nous nous retrouvons donc ce dimanche 20 septembre au pays des menhirs. Côté Cormaris, Gilles a choisi le S, Renaud, Chuong et Didier sont sur le M tout comme d’autres noir & jaune que je rencontre pour la première fois. Cécile & moi, également sur le M, sommes les seuls représentants de Versailles Triathlon.

14h, le briefing est donné sous un magnifique soleil !!! Changement majeur, les femmes ne partent plus quelques minutes avant, comme prévu, mais bénéficieront d’un Sas dédié, situé à 2m de celui des hommes, ce qui n’est pas tout à fait la même chose… Après un échauffement sommaire dans l’eau, je me place en première ligne, dans l’axe de la première bouée. Le starter tarde à nous lancer, mon voisin m’interroge : « Tu vaux combien sur 400 ? ». Ma réponse fuse : « 4’, pourquoi ? » Le mec me regarde de la tête aux pieds et je lui dis que je déconne et que je suis plus autour des 6’30 (pas tout à fait en vérité…). Je l’invite donc à chercher d’autres pieds que les miens. Il regarde son voisin de droite et lui pose la même question. Réponse de ce dernier, entre 5 et 5’10. C’est bon, je suis à ma place !

Coup de corne de brume et c’est parti pour 1500m dans une mer transparente et à température idéale. Pas trop gêné même si je sens que c’est bien dense autour de moi. Première bouée contournée puis je retourne vers la côte pour ce parcours original en M. La seconde bouée, victime de la marée est couchée sur l’eau et donc quasi invisible. Je nage à l’aveugle, suivant le mouvement. Deuxième puis troisième bouée, je sors en 50ème position sans avoir trop forcé.

Le speaker annonce qu’autour de moi certains joueront le haut du tableau (Top 10), c’est motivant ! Transition rythmée, j’enfourche mon Cervélo pour aller m’attaquer aux 3 tours qui constituent le parcours de 40 bornes sans drafting. Je double peu mais me fais également peu doubler. Je reste calé sur mes prolongateurs que je ne quitte que pour attaquer les virages serrés. Rien à signaler sur le parcours à part un dérapage plus ou moins contrôlé. Dans le dernier 1/2 tour, 4 mecs draftent pas franchement mais un peu quand même devant moi, je reste à distance mais profite néanmoins de l’effet de groupe. A l’approche du parc, je mets un tour à Renaud qui se préserve pour la course à pied. Une petite pincée sur les fesses et ça repart. Je croise les premiers coureurs à pied et pose le vélo en 1h06.

Les running chaussées, ce sont 2,5 boucles qu’il faut accomplir. Je fais mon premier tour et en passant à proximité du parc, je croise Cécile en train de faire sa transition, vélo à la main, casque de travers et mine pas très réjouie. J’évite de lui signaler ma présence, préférant la laisser dans sa concentration. Au demi-tour, on me remet un collier et m’annonce que je suis en 46ème position. Je décide de tout faire pour garder cette place et serre les dents. Sur la fin du parcours, je rattrape Pascal de Cormaris. Je ne le connais que depuis  de 2h mais il a quand même le droit à sa petite tape sur les fesses. Pas de jaloux !

Finalement, je reprends 4 coureurs et boucle les 10km en moins de 40’. Je termine 42ème au général, en 2h14 à l’issue d’une course complète. 50ème en nat, 57ème à vélo et 41ème en Cap, j’ai le sentiment d’avoir bien géré mon effort.  Cécile s’est bien fait brasser en natation mais elle décroche néanmoins la 4ème place au scratch féminin. Les Cormaris font bonne figure, un peu plus loin dans le classement.

Après les podiums, nous reprenons la route, direction la capitale avec un arrêt au stand à Nantes chez mes parents. Arrivée vers 2h du matin à la maison, le réveil du lundi matin sera brumeux.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s