Ecorun, c’est bon de courir à domicile !

EcorunCourse : Ecorun – 12 km Trail
Lieu : Vaucresson (78)
Date : 4 octobre 2015
Résultat : 14ème / 464 (3,01%)
Temps : 51’30″’
Taux d’auto-satisfaction : 75%

Avoir un voisin triathlète, ce n’est pas forcément une bonne idée. Pour ce premier week-end d’octobre, nous avions prévu de nous reposer mais ça, c’était sans compter sur les bons conseils de l’ami Walter.

Il y a quelques semaines, il croise Cécile et lui demande si nous participons à l’Ecorun. C’est quoi l’Ecorun ? lui rétorque-t-elle. Un trail dans les forêts du coin, option 12 ou 20km, ce serait quand même dommage de ne pas y participer ! Il n’en faut pas plus pour que nous nous retrouvions inscrits sur le format court.

Dimanche matin, on monte sur le scooter, direction les Haras de Jardy, dans la roue de Walter qui lui a décidé de prendre l’option longue distance. Je m’échauffe en conséquence, montée de genoux, talons/fesses, accélérations pour arriver à température au moment du départ. Cécile lézarde au soleil, reposant son ventre qui lui cause quelques soucis. Le speaker annonce un départ imminent, je me glisse en seconde ligne. Je regarde autour de moi, une bourgeoise en survêtement et lunettes de soleil, un jeunot avec écouteurs dans les oreilles, un vétéran 5 avec une casquette qu’il a dû hériter de son arrière grand-père, bref, je me dis que ça va être folklo comme course.

Le départ est donné, je me faufile et me retrouve SEUL EN TÊTE !!! Cet instant de gloire va durer environ 800m, soit une éternité ! Un gars me double et prend rapidement de l’avance, un second en fait de même, je boucle le premier kilo en 3’45, autant dire que j’ai déjà le coeur dans la bouche. Les kilomètres s’enchainent et peu de concurrents me dépassent. Je reste un moment dans le Top Ten même si au fil de la course, ma foulée est moins aérienne et mon souffle plus court. J’aborde les derniers mètres, je respire comme un boeuf et jette mes dernières forces dans la bataille quand j’entends un désespéré « CHERI!!!!!! ». Fidèle à mes convictions, je ne me retourne pas et termine ma course. Je franchis la ligne, en 14ème position, je me retourne et là, je vois une jeune fille qui vient me taper dans la main. Quelques mètres derrière, Cécile est là, un petit bisou et vient le temps des explications. Elle s’est fait doubler au sprint par une gamine qu’elle a tiré depuis le 2ème kilomètre, elle l’a encouragée, même attendue par moments, pour finalement se faire passer sur la ligne (elles finissent dans la même seconde…). Trop bonne, Trop c…e !

Les podiums ont lieu, Cécile rafle la mise, 2ème au général et 1ère V1. 2 coupes de plus, des visières et des goodies, c’est noël avant l’heure ! Pendant ce temps, Walter boucle son 20 bornes en 1h33 et se classe 71ème, solide le gaillard !

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s