Quand le temps réel crée la Zizanie – 19 mars 2016

Ecotrail 1

 

 

 

 

 

 Course : Ecotrail de Paris 
 Distance / Dénivelé : 19km /400m
 Lieu : Meudon / St Cloud (92)
 Date : 19 mars 2016
 Résultat : 31ème / 1962 (1,6%), 25ème au scratch
 Temps : 1h31’25"
 Taux d’auto-satisfaction : 100%

A la suite des attentats de novembre, de nombreuses courses ont été annulées, ce qui explique en partie mon silence hivernal. Faire le race report de ses « exploits » sportifs quand la violence et l’horreur nous frappent comme cela s’est encore produit cette semaine, ça peut paraître un peu futile mais que pouvons nous faire d’autre, pour répondre à leur haine, que de continuer à vivre.

Cela fait 5 mois que je n’ai plus accroché le moindre dossard sur mon torse musclė. Autant dire qu’aujourd’hui, je ne vais pas faire l’Ecotrail en mode touriste.

Hier, au boulot, à la pause déjeuner, en engloutissant ma gamelle de pâtes, j’ai annoncé la couleur à mes collègues : « Demain, je vais tout déchirer ! ».

Il est 8h40 lorsque Cécile et moi arrivons au pied de l’observatoire de Meudon. Il fait frais, environ 5°C et le ciel est très nuageux, conditions idéales pour courir dans les bois. 9h, les fauves sont lâchés, je suis devant mais je pars prudemment et laisse filer Denis, mon partenaire de Club bien plus en jambes que moi. Cécile qui n’est pas en grande forme part au petit trot. Nous montons à l’observatoire puis circuit dans la forêt de Meudon. Je connais le parcours par cœur, je l’ai déjà reconnu 2 fois en entier et nous jouons clairement à domicile.

Ravitaillement au km 9, une gorgée d’eau volée dans une bouteille, à l’arrache. Descente sur Chaville, je passe devant chez moi mais ce n’est pas le moment d’aller promener les chiens !

Ecotrail 2Je suis dans un petit groupe de 5 mecs, un hipster, un mec avec un hélicoptère sur la tête, un sexagenaire, un jeune avec Camelbak. Je m’accroche pour rester au contact dans la montée vers Fausse Repose. Arrivé en haut, je sais que les difficultés sont derrière nous et que la descente vers le parc de St Cloud est très roulante. J’en ai gardé sous le pied, à l’approche du 16ème kilomètre, je durcis le rythme et m’éclipse du club des 5. Malgré la pression, je donne tout et je ne suis pas rattrapé. Je termine 25ėme au scratch.

Cécile est juste derrière, elle termine 2ème au scratch et 1ėre de sa catégorie. La première féminine est finalement détrônée par une fille partie dans la 3ème vague et qui fait un meilleur temps « réel ». Tout le monde glisse d’une place mais l’ex-première est folle de rage. Imaginez vous, passer la ligne d’arrivée en 1ère place et apprendre 1h plus tard, que finalement, ben non, vous n’avez pas gagné… Il va peut-être falloir repenser ce classement au réel pour 2017…

Enfin, 2016 démarre bien !!! Ce soir, enchaînement piscine en prévision des swim & run à venir !!!

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s