Sillon X-Race, premiers pas vers le Cross Triathlon – 29 et 30 avril 2016

AmourCourse : Sillon X-Race
Lieu : Savenay (44)
Date : 29 et 30 avril 2016
Résultat : Trail : 21ème / 141 (14,89%), Duathlon 60ème/114 (52,63%)
Temps : Trail : 46’07, Duathlon 1h31′
Taux d’auto-satisfaction : 95% et 75%

Selfy départ trailLe Sillon X-Race c’est avant tout un duathlon vert (la cap est en mode trail et le vélo à VTT) mais depuis cette année, c’est également un trail de 10 bornes qui se déroule en nocturne dés le vendredi soir. Afin d’optimiser notre week-end en Loire Atlantique et de sustenter notre boulimie de courses, nous nous sommes logiquement inscrits aux deux épreuves. Nous sommes donc vendredi soir, il est 21h et le départ du trail est donné. Je pars pleine balle mais la première côte me sèche net. J’ai le coeur dans la bouche pendant toute la course, je profite peu du paysage même si ma frontale à LED ultra puissantes éclaire comme en plein jour. Dans un single (comprendre chemin étroit et bosselé, je sais c’est technique mais on assure ou quoi ?), je chope 2 lascars qui coupent le parcours. J’ai le souffle court mais je trouve les ressources pour les invectiver. Les gus ne bronchent pas et poursuivent leur petit bonhomme de chemin. Je poursuis mon calvaire jusqu’à la ligne d’arrivée que je coupe en 46’07 et en 21ème position. A peine le temps de me retourner qu’on annonce l’arrivée de la première féminine, Cécile passe la ligne et remporte cette première édition du trail nocturne.

IMG_2779

Je me mets en chasse des 2 tricheurs, j’agresse un mec qui ne comprend pas ce qui lui arrive et qui me dit qu’il était loin devant puisqu’il termine 5ème (t’as de la chance mec, reste pas dans les parages, ça va saigner). J’en chope un autre qui lui est bien fautif. Il m’explique que bon, ils se sont perdus, alors ils se sont dits qu’ils pouvaient couper et patati et patata, je fais preuve d’empathie et je lui dis que je m’en fous et que ce sont des tricheurs et basta ! On ferme la parenthèse, Cécile monte sur la plus haute marche du podium, on plie les gaules et la pluie se met à tomber. Chuong arrive enfin dans un temps comparable au dernier du trail de 20km parti pourtant 20’ après nous. (ça c’est cadeau !). Karine est bien en jambes et réalise une belle perf sur ce même 20 bornes.

Antoine VTTPas trop de mal à trouver le sommeil, la nuit a été bonne du côté de Nantes. Pas de sport en ce samedi matin, c’est important aussi la récupération. 14h, on prend les mêmes et on recommence, mais cette fois ci pour la course reine. Au programme, 6km de CAP, 18 de VTT et 3 de CAP pour s’achever. Je pars aussi vite que possible, c’est à dire malheureusement, pas trop vite… Les jambes sont lourdes et la motivation un peu en berne. La fin du premier tour se profile quand Cécile commet l’affront de me doubler. Je tente de réagir, … en vain. Je gère le second tour et enfourche mon VTT Giant Advanced XCR (ça se fait quand tu as un gros niveau de donner la marque de ton matos, rapport aux sponsors…). Je prends un maximum de plaisir sur le bike, c’est hyper ludique, j’adore. Il y a 2 boucles à réaliser, je suis aux 2/3 de la première quand j’aperçois une silhouette que je connais bien. C’est Cécile et qu’est-ce qu’elle fait Cécile ? Elle regarde derrière elle ! Mon sang ne fait qu’un tour, je lui hurle « Regarde devant ! Regarde devant ! « . Il y a un mec entre nous deux, pas de doutes, il me prend pour un dingue. Je rattrape Cécile et je lui divulgue un mélange d’encouragements et d’engueulades qui n’ont d’autre objectif que de la motiver. Je prends confiance au fil du parcours et pose le vélo après 45 minutes de plaisir. Reste à courir sur 3 bornes, je finis le job comme je peux. Toujours le même rituel, je souffle quelques secondes et Cécile pointe le bout de son nez. Originalité du jour, elle n’est pas seule et elle se fait griller sur la ligne par une concurrente qui en voulait certainement plus. Muscle ton jeu Cécile (c’est d’actualité à l’approche de l’euro…). Bref, une seconde place pour la pépette qui monte pour la deuxième fois sur les podiums savenaisiens ! Bravo à Julien d’Issy et au jeune Arthur de Cormaris qui prennent les places d’honneur sur le podium masculin.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s