Versailles 2016 – Entre grandes eaux et Mud day – 22 mai 2016

Antoine Arrivée 2Course : Triathlon du Roi
Lieu : Versailles (78)
Date : 22 mai 2016
Résultat : 119ème / 372 (32%)
Temps : 1h25’25 »
Taux d’auto-satisfaction : 80%

Début de la saison triathlon avec ce grand classique qu’est le triathlon du roi. Ce sera ma 5ème édition et les dieux du ciel ont décidé de nous arroser copieusement.

Ce dimanche matin, la course XS donne le ton avec un parcours VTT et Cap des plus boueux. Marine se régale et gagne l’épreuve chez les féminines.

Le S femmes et non licenciés est également riche en émotions. Severine perd ses moyens et sort de l’eau, les versaillaises emmenées par une Lou des grands jours font des éclats, Karine entame son chemin de croix et Cecile se dit qu’elle a bien fait de choisir l’option spectatrice en cédant son dossard et sa combi à Audrey. A l’arrivée, une quarantaine de chutes à vélo et 2 versaillaises sur le podium. Bravo à Adeline et Morgane.

15h30, on s’est remis de nos émotions mais la pluie est toujours de la fête. Je suis plutôt stressé même s’il ne s’agit que d’un sprint, j’appréhende la partie vélo avec mes boyaux usés et ma maîtrise approximative du pilotage en mode aquaplaning.

Le départ est donné dans l’eau turquoise de la pièce d’eau des Suisses. Comme d’habitude, je débranche le cerveau, prendre la meilleure trajectoire et optimiser ma glisse, il n’y a que ça qui compte ! Sortie de l’eau en 13’59, c’est parfait pour moi.

Transition foirée avec un méga cafouillage au moment de chausser les shoes (pour rappel, je bosse dans l’informatique et il est de bon ton d’insérer régulièrement des anglicismes pour gagner en crédibilité) sur le vélo. Quelques kilomètres à la coule puis je chope un petit groupe emmené par un mec du Triathlon Club Nantais. Ça roule pas très fort, je prends des relais pepere. 3 mecs nous reprennent, le nantais et moi chopons les roues. Les autres décrochent. Ça roule plus fort, je m’accroche mais reste planqué. Arrive la patate du circuit, round 1, je gère mal mes rapports et me fais distancer. Je viens de commettre la vraie grosse erreur de ma course, je vais perdre 1’30 et une vingtaine de places au classement final. Erreur de débutant, ça fait ch… Je roule en solitaire avant de me faire rattraper par mon 1er groupe que je réintègre calmement.

T2 rapide autant que possible avec la circulation dense dans le parc puis début de la cap en sous-bois. Devant moi, c’est Holiday on Ice, les mecs patinent à donf (j’essaye ici de rajeunir mon lectorat grâce à des formules cool et branchées) sur les singles boueux. Je pars sur un rythme mesuré et je vais d’ailleurs courir les 5 bornes sur ce même rythme mesuré… Olivier et Romatic me mettent un tour dans les dents, un jeune du club me double dans le sprint final, aucun respect ces gamins !!! Je passe la ligne en 119eme position, en 1h25 et signe ma meilleure perf à Versailles. Je suis venu en rien, je repars en pas grand chose. Kilian remporte la course devant un isséen, Audric de retour de blessure complète le podium. Chuong profite à bloc du site et termine seulement 25 minutes derrière moi, de bonne augure pour son Ironman à venir. Renaud plante sa tente, se tape un bon barbecue, achète un bout de terrain et se décide finalement à passer la ligne après 1h52 de course.

Bravo à tous les sociétaires de Versailles Triathlon (athlètes mais aussi et surtout bénévoles) et merci aux copains de Cormaris d’être venus se frotter au gratin parisien.
Prochain rendez-vous dans 15 jours pour le Half de Kraichgau, ce sera une autre histoire…

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s