Cormaris Trail, au Top du Top !

Course : Cormaris Trail (12km)
Lieu : Cordemais (44) 
Date : 5 février 2017 
Résultat : 26ème sur 319 arrivées(8,15%)
Taux d’auto-satisfaction : 100%

Pour une première, cette édition du Cormaris Trail aura été une vraie réussite ! Au programme, 3 courses, un trail court de 12km, un relai 12/18 et un trail long de 30km. Cécile et moi sommes inscrits sur le trail court, autant dire que les pulsations vont encore être au zénith aujourd’hui. Lors de l’échauffement, nous passons au moulin de la Haie Mériais, lieu-dit de la commune de Cordemais. C’est l’occasion pour moi de me remémorer le premier triathlon organisé ici même par Chuong il y a plusieurs années. Nous étions au plus une vingtaine d’amis, l’ambiance était des plus conviviales mais déjà, Chuong avait convié le maire de Cordemais à notre joyeux délire. Que de chemin parcouru, aujourd’hui ce Cormaris Trail est une réussite absolue et un exemple de professionnalisme. 120 bénévoles se démènent pour nous avec un vrai sens de l’accueil « Chez nous, vous serez chez vous ! »,  les sponsors sont de qualité et s’investissent dans l’aventure au travers de dotations et de tests de chaussures (Meltonic, Salomon, Endurance Shop et j’en oublie…). Tout est prévu, le parking optimisé, le gymnase pour le briefing et les vestiaires, les ravitos de qualité, les parcours techniques et physiquement éprouvants, le protocole de remise des prix au Top, la communication des résultats, les photos, les masseurs et osthéos et même les peintures d’une association locale réparties  tout au long du parcours. Ce n’est pas un hasard si cette édition affiche complet…

9h00 : départ du 30km, 9h15 : départ du relai, 9h30 : c’est à nous, départ du 12km !!! Cécile et moi sommes aux avant-postes, je passe rapidement devant et adopte la stratégie mise en place avec le coach, partir fort ! Après 1km, j’ai fait ma place, je ne me ferai plus doubler que 2 fois pour autant de coureurs rattrapés. Le circuit est vallonné, boueux voire plus, nous avons parfois l’impression de remonter le cours d’une rivière. Un concurrent s’étonne : « je ne savais pas que je m’étais inscrit à la Mud Race ». Il y a un challenge du meilleur grimpeur au kilomètre 4, je laisse les autres s’exciter, moi je joue le maillot jaune ! Je jette un coup d’œil derrière moi, Cécile n’est pas loin. Septième kilomètre, je croise le bénévole du poste 18, c’est mon père, je lui fais signe que tout va bien. Les kilomètres s’enchainent, la souffrance est là, ma respiration est désormais un gémissement permanent, les pieds sont gelés, les muscles bandés, Chuong nous avait prévenus, les pluies de la veille ont fait de ce parcours, un parcours pour guerriers, ça tombe bien, je suis un GUERRIER ! Je rattrape les retardataires du relai que je dépasse avec plus ou moins de courtoisie, je double Marine et l’encourage d’une petite tape amicale, un bénévole m’annonce la dernière ascension et l’arrivée 500m plus loin. Je donne le peu qu’il me reste et passe la ligne, sourire aux lèvres. Cécile ne tarde pas à me rejoindre, elle a chuté mais sans dégâts apparents par contre son quadriceps droit la fait souffrir depuis plusieurs kilomètres, vraisemblablement une contracture. Ma championne est seconde et ramènera encore un trophée mais aussi un superbe sac à dos de trail et plus original, des légumes à la pelle.

Analyse post-course, je suis 26ème en 1h01’12’’, j’ai couru à 94% de ma FCM, avec le sentiment d’avoir donné le meilleur de moi. Zéro regret, merci Chuong, merci les Cormaris, on se reverra bientôt !

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s