Ecotrail de Paris – Rêver plus grand…

Course : Ecotrail de Paris (30km)
Lieu : Meudon (92) 
Date : 18 mars 2017 
Résultat : 142ème / 3358 inscrits(4,22%)
Taux d’auto-satisfaction : 85%

Tout d’abord, que mes fidèles admirateurs ne s’inquiètent pas, je ne suis pas en train de virer trailer. Je continue à nager et rouler mais agrémente mon entrainement de quelques petites courses comme cet Ecotrail de Paris.

Après s’être essayé sur le 18 km en 2016, je passe sur le 30 km en 2017. Cécile pas encore totalement remise de sa blessure fait l’impasse. Le départ est donné de l’observatoire de Meudon, j’arrive 10’ avant et il semble que la population traileuse soit plus matinale que moi. Ils sont des centaines déjà amassés sous l’arche de départ. En bon français qui se respecte, je remonte la file, déplace tranquillement une barrière et m’insère à quelques mètres de la ligne de départ. Partir devant, condition sine qua non à une bonne course ! Le speaker, un sacré rigolo qui fait le show sur le podium, voit mon petit stratagème et m’apostrophe : « Ca va, tranquille ? Et en plus tu fais ça devant moi ! ». Je lui adresse un sourire coupable mais le mec ne lâche pas l’affaire et quelques intolérants (intolérant = qui ne supporte pas ce que je fais) se mettent à me huer. Je suis proche du lynchage ou de la lapidation, je décide alors de lever les bras en signe de victoire afin que tout le monde puisse m’admirer. Cet acte de bravoure a pour effet de faire retomber la pression et le speaker enchaine sur les motifs de disqualification, notamment pour les coureurs qui ne possèdent pas tout le matériel requis. Ouf, j’ai eu chaud !

Il est 10h lorsque le départ est donné, je pars tranquille sur un rythme de 12km/h. Je laisse partir les plus fougueux, ma stratégie est claire, gérer jusqu’au 20ème et tout donner sur les 10 derniers kilomètres qui sont roulants, afin de récupérer tous les vaniteux partis trop vite. Pas vraiment de surprise dans ces forêts de Meudon, Fausses-Reposes et dans ce parc de St Cloud que je commence à bien connaître. A l’approche du 20ème kilomètre un coco coupe le parcours et gratte quelques mètres, ça me gonfle et je me dis que je vais mettre un point d’honneur à terminer devant ce tricheur. Il me faudra un peu de temps pour le rattraper mais au final, il finira bien derrière. Les 10 derniers kilomètres sont effectivement roulants et bitumés, j’arrive à accélérer et je cueille nombre de participants. Ma remontée a ses limites, je bloque sur un premier concurrent qui relance lorsque je me porte à sa hauteur, je double un second à 200m de la ligne, il me reprend dans les derniers mètres. Pointé 207ème au 9ème kilomètre, je termine 142ème, ma stratégie de course s’est avérée payante. Je récupère mon sac et file me doucher au Stade Emile Anthoine (souvenirs de footballeur…).

La préparation hivernale touche à sa fin, un bon petit stage club et il sera temps d’attaquer la saison de Triathlon avec une découverte du X-Terra bien excitante.

Tous les détails ici :

http://ecotrail.livetrail.net/coureur.php

https://www.strava.com/activities/904802749

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s