X-Duathlon Breton

Course : Vetathlon de Broons 
Lieu : Broons (22)
Date : 11 novembre 2017
Résultat : 26ème/50(52%)
Temps : 1h56'(36'05/1h09/11'06) 
Taux d’auto-satisfaction : 80%

Pour fêter l’armistice de la grande guerre, rien de tel qu’un Vetathlon à Broons ! Mais qu’est-ce qu’un Vetathlon ? Un Vetathlon, parfois également appelé X-Duathlon est une course enchainée Trail-VTT-Trail. Ici, les distances sont les suivantes : 8km de trail puis 18km de VTT et enfin, 2km de trail pour jeter ses dernières forces dans la bataille. Pourquoi Broons (prononcer Bron) ? Parce que ce n’est pas si loin de Nantes (150 bornes quand même), parce que les Bretons sont sympas et parce qu’à 18,50€ TTC l’inscription, on ne peut pas être déçu…

Petite parenthèse sur ce dernier point, au moment où les championnats du monde Ironman et X-Terra passionnent les foules triathlétiques et où certains s’émeuvent sur les réseaux sociaux de la hausse incessante des tarifs d’inscriptions à ces mêmes épreuves, le Vétathlon de Broons fait plutôt figure d’épreuve extra-terrestre. Alors, certes, ici pas d’arche d’arrivée spectaculaire, pas de battage médiatique, pas de merchandising, pas d’arbitres zélés mais une belle course, bien physique avec des personnes très sympathiques qui recherchent plus le plaisir des participants que les profits commerciaux. Et pour ceux qui vont me rétorquer que ce sont des courses pour nullos, qu’ils passent au crible les temps du vainqueur solo, un certain Gaël le Bellec, double champion du monde de duathlon Longue Distance en 2014 & 2015 (https://www.ouest-france.fr/bretagne/gael-le-bellec-la-nouvelle-sensation-du-duathlon-2815853), qui boucle l’épreuve en 1h30… Merci donc au Team Broons d’organiser ce type d’épreuves qui participent à la démocratisation de notre sport. Toute la beauté de notre sport est là, dans la diversité des épreuves, des formats et des organisations.

Arrivés à 12h sur site, nous sommes accueillis par les bénévoles qui nous orientent vers le champs-parking. Sandwich avalé, préparation des bikes et c’est parti pour l’échauffement. 13h40, on installe les vélos dans le champs-parc. Je porte le n°5 et entame une discussion des plus techniques sur les pneumatiques avec le n°1. Le mec est un VTtiste et il me recommande de diminuer ma pression, je lui fais confiance et m’exécute. Je fais profiter Cécile de ses conseils avertis.

13h59, les participants sont tous sur la route, de part et d’autre de la ligne rouge qui symbolise le départ. 3,2,1 partez, c’est la chenille qui redémarre ! Vent de dos pour peu de temps car rapidement demi-tour et vent de face, je pars piano pour une fois, Cécile est légèrement devant, je ne cherche pas à la suivre, concentré sur mon rythme. Une petite boucle de 2km puis nous empruntons la boucle de 6km que nous parcourrons 3 fois à VTT. Le parcours est généralement en mode single (tracé étroit fait pour un vélo uniquement), vallonné mais sans grosse difficulté technique. Je termine cette première session en 36’, à la 51ème place, solos et duos réunis.

Changement de chaussures et je pars vélo à la main. Je me fais alors doubler par plusieurs mecs qui sont bien calés sur leur selle, ici pas de ligne pour monter sur le bike, t’as ton vélo, tu montes dessus, qu’il est con le parigot, si ça continue il va se prendre la pluie sur la gueule.

Après quelques kilomètres, je rattrape Cécile, on échange quelques mots :

Moi : Laisse moi passer

Elle : Je suis tombée, je saigne

Moi : Ton poignet ça va ? Laisse moi passer

Elle : Oui mais j’ai mal au mollet et un peu partout

Moi : Ok, laisse moi passer

Bref, je passe.

Difficile de rouler sur ce parcours qui, s’il n’est pas dangereux est quand même technique du fait de son étroitesse et des nombreuses racines. Je suis limité par mon manque de technique mais néanmoins, je ne pose qu’une fois le pied au sol, je m’amuse bien même si physiquement, l’effort est beaucoup plus dur et cardio qu’en vélo de route. Lors d’un passage vent de face, un mec me double, il me demande si je suis solo (personne qui ne court pas en relais), j’acquiesce, il me propose de prendre sa roue, je ne me fais pas prier sachant que le drafting est autorisé, le Breton est solidaire. Je réalise le 68ème temps VTT en 1h09, pas extraordinaire mais pas ridicule non plus sur une épreuve qui rassemble beaucoup de spécialistes de la discipline.

Je suis dans le parc avec un solo et un duo, le solo part quelques secondes avant moi, le duo me frôle et me double comme une flèche. Je le laisse filer et fixe ma concentration sur le solo que je double rapidement. Pas d’autres cibles en vue, je jette un œil derrière, pas de menace, je gère donc mes 2 derniers kilomètres et réalise néanmoins le 44ème temps sur cette dernière partie.

 

Au final, je suis 64ème en 1h56 sur 119 solos et duos et 26ème solo sur 50. Cécile décroche la première place féminine en 1h59, devant les solos et les duos féminins. Elle a fait un joli soleil à vélo mais s’en sort avec seulement quelques ecchymoses.

Galette et vin chaud sont au menu du ravitaillement, l’ambiance est des plus conviviale et la remise des prix dans la remorque du camion ne manque pas de singularité.

Direction Nantes pour fêter ça avec les copains : « Ils ont des chapeaux ronds, vive la Bretagne, ils ont des chapeaux ronds, vive les bretons !!! »

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s