XTERRA Belgique « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »

Course : XTerra Belgique
Lieu : Namur (Belgique)
Date : 9 juin 2018
Résultat : 493ème/726(68%)
Temps : 5h 03'46'' (33'/2h53/1h48)
Taux d’auto-satisfaction : 75%

Pour ces retrouvailles avec le circuit XTerra, j’ai choisi la Belgique et plus exactement la charmante cité de Namur. J’ai embarqué dans mon aventure Phil, un ami de toujours qui se défini comme sportif du dimanche, sa femme Anne et bien sûr Cécile. Nous arrivons le jeudi soir, nous installons dans notre Air BnB cosy mais noisy et filons dîner. Le lendemain matin, reconnaissance du parcours vélo et là, première montée en pression, ça va être physique ET technique. Cécile qui a basculé sur le format light prend la sage décision de ne pas faire la course, son épaule la remercie encore ! Phil et moi n’en menons pas large. 

La pression monte durant toute cette journée du vendredi qui s’achève dans un excellent restaurant italien où la serveuse a de sérieux airs d’Arielle Dombasle. Matthieu un ami stadiste qui s’est joint à nous vide le stock de pâtes du resto, l’ambiance est très agréable à tel point que la serveuse fait la bise à Cécile lors de notre départ. Je peine à trouver le sommeil, je suis stressé comme jamais, pas de Loulou et Boutin qui tienne. 

Jour J, réveil à 7h pour emmener Phil au départ du light, je ne me sens vraiment pas dans mon assiette, boule au ventre, nausée et j’en passe… Phil assure comme un chef et fait une course pleine, se classant 289ème sur 462 partants, seules les transitions sont hnettement optimisables. 

Je retrouve Matthieu, seul autre stadiste inscrit sur le Full, il me trouve « fermé ». Tu m’étonnes, nous ne sommes pas encore partis que j’ai déjà laissé un influx de dingue dans l’avant course. Lorsque le départ est donné à 14h30, c’est la délivrance, je ne suis pas au taquet mais une chose est sûre maintenant, c’est parti. 26’57 plus tard, je sors de la Meuse sans dégât, j’ai nagé à mon rythme ou plutôt à l’économie. 

Je suis en cours de transition quand Matthieu me rejoint dans le parc, son objectif était de me voir avant de prendre le vélo, il l’a donc atteint ! Après quelques mètres de vélo, ça bouchonne au sommet d’une passerelle métallique à descendre, j’imagine qu’il y a une chute sur l’obstacle et pense être plus malin en le contournant. Au final, mauvaise option, Matthieu me passe, je ne le reverrai plus. J’attaque l’ascension vers la citadelle, nous sommes sur une route pavée, même si ça monte, l’effort est modéré. Arrivés au sommet, nous avons deux boucles de 19km à réaliser, cette boucle va crescendo en termes de difficulté et ayant consciencieusement reconnu le parcours la veille, je sais très exactement à quoi m’attendre. Les côtes s’enchainent, sur ou à côté du vélo, un seul objectif : avancer ! Je suis vraiment fatigué, d’une fatigue lourde, générale, je pense à l’abandon, ce serait si simple d’arrêter après cette première boucle qui me semble interminable. Mes supporters m’attendent, Phil court à mes côtés, il me dit que ce n’est rien 20km et que ça va le faire, il y a un peu d’ironie dans ses paroles mais ses encouragements me font comprendre qu’il n’y a pas d’autre issue possible que de continuer. La deuxième boucle est vraiment difficile, je frôle la chute à 2 reprises, je suis vraiment en totale gestion de l’effort, pas du tout en mode guerrier. Après 3h16 de VTT et 1400m de D+ avalés, je passe pour la 2nde fois la descente ultra technique de la Coupe de Belgique de Descente 2014 (cf. vidéo), je descends les marches vélo sur le dos et me débarrasse de mon encombrante monture pour enfin chausser les runnings. 

Dans ma tête, la course est gagnée, je suis venu à bout de ce parcours épique et j’ai près d’une heure d’avance sur la barrière horaire, je prends mon temps pour plaisanter avec Cécile et mes amis, je profite des ravitaillements même si je me suis déjà pas mal alimenté sur le vélo et je profite pleinement de l’évènement (il était temps !). La course à pied est encore un sacré morceau avec près de 500m de D+ mais au moins la question ne se pose pas dans les côtes, elles sont tellement raides que la marche s’impose.

Il est près de 19h30 lorsque je franchis la ligne en 493ème position, j’ai laissé la 492ème par galanterie à une féminine à qui visiblement mon geste n’a fait ni chaud ni froid… Je suis content de retrouver Matthieu qui en a terminé depuis plus d’une heure et qui a eu la gentillesse de m’attendre pour la photo de famille, Cécile et mes amis sont aussi là pour me féliciter, merci pour leur patience.

Morgane Riou remporte son premier Xterra en Europe, Fabien Combaluzier se classe 19ème et Julien Buffe 31ème. Bravo à eux, ils ont grandement contribué à me donner envie de pratiquer ce sport tellement exigeant mais tellement excitant !!!

Aujourd’hui, j’ai vraiment atteint mes limites physiques et techniques sur cette épreuve qui restera comme une des plus difficiles que j’ai vécue. Le VTT demande beaucoup d’énergie aussi bien sur le plan physique que mental, une concentration permanente est nécessaire car sinon c’est la chute qui peut être provoquée par la moindre racine inamicale. Je suis encore un débutant sur ce type d’épreuve et même si mon classement est bien moins valorisant que sur Triathlon Classique, je prends un tel plaisir que j’ai vraiment envie de persister.

En attendant la version 2018, ci-après la vidéo de l’édition 2017 qui je l’espère vous donnera envie…

Prochaine course dans 15 jours en Suisse dans la région de Plaine de Joux, sauf météo défavorable, ça devrait être plus simple…

 

Publicités
Cet article a été publié dans Race report. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s