XTERRA Switzerland, que la montagne est belle !

Course : XTerra Switzerland
Lieu : Vallée de Joux (Suisse)
Date : 23 juin 2018
Résultat : 155ème/310(50%)
Temps : 3h 03'21'' (27'/1h32/1h00)
Taux d’auto-satisfaction : 90%

Aujourd’hui, c’est en Suisse et plus exactement dans la vallée de Joux (à seulement 17km de Mouthe, le village le plus froid de France) que je vous propose de suivre mes aventures de sportif amateur. Nous arrivons dans notre Air BnB le jeudi soir après 5h de route, Antoinette nous accueille et nous donne quelques infos pratiques (transports, restaurants…).

Vendredi, c’est jour de reconnaissance des parcours, nous rejoignons le village des Charbonnières et entamons la boucle VTT. Au bout d’un km, ça se gâte, le sol est rocailleux et une côte bien raide se présente à nous, nous obligeant à pousser. Cécile est en stress, voire en colère, le XTerra Suisse est censé être facile mais ce début de parcours ne laisse rien présager de bon… Par la suite, le circuit s’avère plus simple et surtout très varié (caillasse, pré à vaches, racines, descente, montée en lacets, rampe…). Bref, un parcours varié, roulant et agréable sur lequel il y a moyen de se faire plaisir sans prendre trop de risques et sans puiser dans ses ressources (de l’avis de plusieurs participants, la version 2018 est plus difficile que les éditions antérieures). Après réflexion, Cécile prend la sage décision de basculer du format Classic au Light. Les organisateurs effectuent la modification sans broncher, une certaine  grosse structure internationale dans le triathlon classique devrait s’inspirer de cette philosophie, suivez mon regard… En soirée, nous faisons la boucle de 5km de course à pied, c’est à 90% du Trail, plutôt roulant à l’exception d’une ascension où seule la marche est envisageable. 

Samedi, jour de course, Cécile part à 9h30, elle fait une nat correcte, une T1 pourrie, un VTT audacieux, une T2 encore pourrie avec un AR pour récupérer sa ceinture porte dossard et une course à pied monstrueuse (1er temps féminin et 11ème au scratch). Elle se classe 36ème au scratch, 5ème féminine et 1ère Vétéran. Pas mal pour une revenante.

Je suis encore bien stressé, le temps me semble long, vivement que ça parte que toute cette pression disparaisse et que je débranche enfin le cerveau !!! 14h, une trentaine de coureurs Élite se jette à l’eau, 310 amateurs de lancent à leur poursuite 1’ derrière. Je prends quelques petites tapes derrière la tête mais c’est très gerable. J’ai du mal à voir ma position, je nage avec application, en cherchant la meilleure glisse et la meilleure orientation possible. Je sors en 27’, comme souvent… La T1 sera trop longue, chaussettes + gants = 2’15 et le 241ème temps overall, il y a une grosse marge de progrès ici… À VTT, je suis dans la course, mon vélo Disco flambant neuf y est peut-être pour quelque chose. Je me fais peu doubler et j’accroche les roues des rares concurrents qui me rattrapent. Une petite chute pour le plaisir, une frayeur en bord de ravin mais sinon tout va bien. Cécile court partout et m’encourage à de multiples endroits du parcours, j’apprécie. Après un jeu de passe-passe avec un italien (pas le temps de parler foot, dommage…), je le double dans le parc, en T2.

J’attaque la Cap pas trop entamé et je me dis que je peux même prendre du plaisir sur les 10km qui m’attendent. C’est bien le cas, je remonte 13 places, Jean-Marc me met un tour dans la redoutable ascension, on s’encourage. Dans le dernier kilomètre, je suis à la lutte avec un mec qui me rend bien 20 ans, je perd mon duel à regret. Je passe la ligne en 155ème position, 10ème de ma catégorie, de très loin mon meilleur classement sur XTerra, 38’’ derrière Thibaut, mon ex-président à Versailles et juste devant une petite jeune très prometteuse, Anne-Claire Defix qui jouera bientôt les premiers rôles sur le circuit.

Je peux donner plus sur les 3 disciplines mais je dois surtout optimiser mes transitions comme je le fais sur Triathlon classique. La marge de progrès est bien là mais cette course est encourageante pour la suite de la saison. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir, dans un environnement paradisiaque et sous un temps splendide. Rendez-vous à Xonrupt dans une semaine pour de nouvelles aventures.

https://player.ina.fr/player/embed/I00013275/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/wide/1

Cet article a été publié dans Race report. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s