Trois cross et une corrida pour bien finir 2018

40ème/97 (41,2%), 40’35 pour 8,8km

Le cross de Chaville est un incontournable dans mon planning de courses. Le départ se trouve à moins d’un km de chez moi, c’est toujours l’occasion de retrouver des copains et la difficulté du parcours pimente l’épreuve a merveille. Cette année, nous retrouvons les Versaillais Sandrine et Dimitri au retrait des dossards. La météo est des plus maussades et j’ai l’impression que la participation est en baisse par rapport aux éditions précédentes. Coup de pistolet, le départ est donné, il faut bien se placer avant d’aborder le long single, j’essaye de doser mon effort pour ne pas me mettre tout de suite dans le rouge. Très rapidement, je dépasse les 160 bpm, la technique de course devient alors simple : tenir, tout donner, ne rien lâcher. Après 40’ d’effort et un peu de souffrance, je passe la ligne en 40ème position. Cécile s’impose une nouvelle fois chez les femmes devant Sandrine de Versailles Triathlon et une place devant Dimitri qui est loin d’être un estropié. Photo du podium et retour à la maison pour un brunch convivial avec les potos du club. 

110ème/187 (58,8%), 32’26 pour 7,5km

Nous chaussons les pointes pour la première fois et comme pour toute première, il y a un peu d’appréhension. Le départ est donné, ça part vite, je joue la prudence et laisse filer. Le terrain est souple, l’accroche est bonne, au fil de la course, je gagne des places et le plaisir est là. Cécile termine 5ème féminine et seconde Master, Fabien 3ème au scratch Hommes d’une course à gros niveau.

63ème/119 (52,9%), 31’07 pour 6,880km

On continue notre découverte du sud-ouest parisien. Les tentes des clubs d’athlétisme sont de sorties, la rubalise et les champs de boue aussi, l’ambiance cross country est bien là. Je pars vite, les spectateurs encouragent leurs potes « t’es bien, là, t’es placé… », petite boucle, le cœur est déjà haut, je stabilise, une boucle à fond, la deuxième également, je suis aux 3/4 de la dernière quand Cécile pointe le bout de ses semelles. Elle passe, je contre dans la côte puis elle s’envole. Je termine 5 secondes derrière, l’écart de resserre… 

126ème/850 (14,8%), 39’25 pour 9km

Tous les ans on en parle mais jamais nous n’y participons, il était temps de mettre fin à cela. La corrida de la Beaujoire c’est un parcours de 9km avec une visite approfondie du mythique stade des canaris que nous visitons à 2 reprises. Au programme donc, montées et descentes d’escaliers à gogo ! Je pars derrière 3 tortues Ninja, je me retrouve rapidement spectateur d’un duel pour la 4ème place féminine. L’une des 2 concurrentes porte les couleurs d’un club local, l’autre porte un maillot du FCN floqué Bammou (sûrement une membre de sa famille…) et une casquette de la même couleur. A mi-parcours, la Bammou addict perd sa casquette et par la même occasion son duel. Je prends le dessus sur l’autre jeune femme dans les marches du finish, pas de question de galanterie dans le sport !

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s