Cormaris Trail, jamais 2 sans 3 !

  • Course : Cormaris Trail
  • Lieu : Cordemais (44)
  • Résultat : 92ème /352 (26,13%)
  • Temps : 2h43’57’’
  • Taux d’auto-satisfaction : 90%

Pour cette 3ème édition, le cap des 1000 inscrits est dépassé, on ne change pas une équipe qui gagne, le format des courses reste inchangé, un 12km pour les minus (José & Gilles), un relai 12+18 pour les indécis et un 30km pour les costauds (Cécile & moi).

Chuong et sa famille ainsi que Renaud se consacrent à l’organisation de l’épreuve, c’est tout à leur honneur et ça leur évite de prendre une rouste.

La température extérieure est proche de zéro et le soleil se lève tranquillement. Nous approchons les 9h quand nous prenons place sur la ligne de départ. Je me place tout devant mais je ne me laisse pas griser par le départ des caluts. 

Je ne suis pas au top, j’ai une douleur au tendon d’Achille mais ça n’entrave pas ma foulée, mes doigts sont gelés mais se réchauffent vite. Passés les 3 premiers kilomètres, tout s’arrange et je prends ma vitesse de croisière.

L’avantage de partir devant c’est que tu n’es pas gêné, l’inconvénient c’est que tu te fais pas mal doubler et que niveau mental, ce n’est pas top, à méditer.

Tous les 5 kilomètres, je m’envoie un gel Meltonic acheté la veille chez l’ami Manu. Le premier ravitaillement est au kilomètre 15, autant dire qu’il se fait un peu attendre.

A chaque fois que je croise un visage connu, c’est la même rengaine, « Allez Antoine, au fait, tu sais que ça fait un moment que Cécile est passée ? ». Je voudrais vous y voir vous à cohabiter quotidiennement avec une gazelle hyper active…

Au 20ème kilo, je commence à trouver le temps long, mes jambes sont lourdes et je n’ai pas l’énergie nécessaire pour relancer. Au 22ème, le chemin se transforme en ruisseau, pas le temps de chausser les bottes en caoutchouc, je me trempe donc les pieds.

La fin de course ressemble à un chemin de croix, je ne dois plus avoir grande allure, il faut finir alors j’avance !

Je passe la ligne en 92ème position après 2h43 d’effort. Ce parcours est technique, valloné, humide et quand le froid vient s’en mêler, il devient vraiment éprouvant.

Cécile 2 fois 2ème sur le 12km en 2017 et 2018 s’impose sur cette édition du 30 kilomètres ; Victoire de prestige devant Elodie Davy, pointure locale sur Trail (Top 10 aux Templiers) et Triathlon (victoire sur Frenchman et Iron Corsaire).

Une fois de plus, l’organisation et l’accueil ont été exceptionnels, mille mercis aux Cormaris et à l’année prochaine !

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s