Perlim et Pinpin font le Triathlon M de la Baule

  • Course : Triathlon Audencia La Baule Format M
  • Lieu : La Baule (44)
  • Résultat : 110ème /1000 (11%)
  • Temps : 2h26’21 »
  • Taux d’auto-satisfaction : 95%

Quoi de mieux pour terminer cette saison de triathlon (sans aucun doute ma meilleure) qu’un retour aux sources sur le Triathlon de la Baule. C’est en effet ici, qu’en septembre 2018, j’ai attrapé le virus de ce sport.

Les années ont passé mais l’expérience et la régularité à l’entraînement me permettent de maintenir un niveau de performance honorable (ou du moins pas trop minable…).

Samedi 21, je suis sur place pour assister aux finales femmes et hommes du Grand Prix. Toutes les stars du Triathlon courte distance sont au rendez-vous dont Cassandre Beaugrand qui remporte l’épreuve, le champion du monde Vincent Luis et Mario Mola vainqueur chez les hommes. On notera aussi la présence de Charlotte Morel, tête d’affiche des Sardines de Marseille. Je suis véritablement impressionné par le niveau de tous ces athlètes, principalement en natation et cap, le vélo n’ayant pour utilité que de constituer des packs façon Tour de France.

Après une excellente nuit à Pornichet chez Olivia et Gilles et leurs supers enfants, je prends donc la direction de la Baule pour participer au triathlon M.

Dans le parc je retrouve José alias Perlim et sa bande de Casimirs du Triathlon Club Nantais. Je, alias Pinpin, me dirige ensuite vers mon emplacement au milieu d’une quinzaine de stadistes. Je m’installe rapidement et vais me positionner vers le départ natation. Un départ « mass start » avec 1000 pingouins, ça fait réfléchir d’autant plus qu’une petite houle vient pimenter l’expérience. J’opte pour un positionnement en 4ème ligne contrairement à Perlim qui part en pôle position.

Je vais vite regretter mon manque d’audace car dés les premiers mètres il devient impossible de nager. On manque tout simplement de place… Je fais un espèce de crawl water polo brassé qui me permet juste d’avancer. A l’approche de la première bouée rouge, ça se décante un peu, je saisis l’opportunité pour prendre l’espace et enfin poser ma nage. Tout se passe bien mais dans le dernier bord un kayak un peu trop zélé nous oblige à nous nager de nouveau les uns sur les autres. Je sors finalement de l’eau en 32’ avec 2100m au GPS, on est plus proche d’une nat de Half que de M.

Bonne transition et c’est parti pour la balade à bicyclette. Très rapidement un groupe se crée. Je l’anime avec un autre gars plutôt dévoué puis j’harangue les autres en leur demandant de prendre des relais. Le groupe s’organise et nous reprenons pas mal de gars. Le rythme n’est pas dingue mais correct et toujours plus rapide qu’en solo. J’essaye d’être toujours dans le 1er tiers afin de ne pas me faire prendre en cas de cassure. Je passe même en tête occasionnellement.

Nous arrivons à T2 et je vois Perlim qui est déjà vélo à la main. L’explication en cap va bien avoir lieu ! Je foire ma transition car même si j’ai bien mémorisé le lieu de mon emplacement, des numéros apposés sur les racks me font douter. Le ton monte même avec un étudiant bénévole qui me certifie que mon emplacement est à un endroit alors que je sais pertinemment que ce n’est pas le bon. Finalement, j’arrive à retrouver mes baskets, je les enfile et pars finir le boulot.

Le départ est vent de dos, je regarde mon chrono, 4’10, c’est bon, je suis en jambes. Avant le premier 1/2 tour, je croise Perlim qui me fait un coeur avec ces mains, c’est beau l’amour ! Non content d’avoir sa tenue de Casimir, il a eu la bonne idée de mettre une casquette qu’il porte à l’envers façon rappeur des années 80. Impossible de le louper, c’est une cible idéale que je rattrape au 5ème km. Je lui adresse un coup d’épaule viril et le dépose. J’entends quelques encouragements de Gilles, Olivia, Dorothée et d’autres que je n’identifie pas. Je reste régulier sur la fin de course, sans pour autant me mettre minable. Je double Laura dans les derniers mètres et boucle l’épreuve en 2h26, en 110ème position.

Perlim n’est pas très loin, on se retrouve, on fait la photo Finishers, Perlim et Pinpin sont enfin réunis. Je plie les gaules, direction la capitale. J’ai vraiment passé un excellent moment sur la côte Atlantique, cette course est la fête du triathlon et un bel événement populaire. J’y reviendrai sûrement dans les prochaines années.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s