Corrida de Vannes – 28 décembre 2014

Corrida Vannes 2014Après avoir goûté à cette course en 2013, Cécile et moi avons décidé de terminer 2014 à Vannes, joli port de Bretagne.

La corrida ici, c’est pour beaucoup une grosse partie de rigolade et pour quelques compétiteurs indécrottables la course de leur vie.

Je dois avouer que je fais partie de cette seconde catégorie. Je suis venu ici pour en découdre et comme d’habitude pour tout donner et faire honneur à mon magnifique dossard 9. Je pars en première ligne (en témoigne la photo…) entre schtroumpfs et travestis. Rapidement, les déguisements se font plus rares et les maillots des clubs d’athlé locaux prennent le dessus.

Je suis surpris de rester aussi longtemps au contact des premiers, soit je suis parti trop vite, soit ce sont eux qui sont partis cool, mystère… Comme toujours sur ce type de course, je me fais doubler par des grisonnants et des rondouillards et comme d’habitude, ça m’énerve ! La course longue de 9km consiste en 4 tours, façon montagnes russes, dans le centre ville historique de Vannes.

Je fais les 2 premiers tours au taquet puis je commence à rattraper les derniers qui me gènent dans ma progression mais me permettent surtout de récupérer. Je gère ma seconde partie de course et termine en 41ème position, non loin de la première féminine.

Cécile malgré une sale bronchite est juste derrière, elle a les honneurs du podium (2nde) où l’accompagne Iron. A nous la bourriche d’huitres, le panier de spécialités locales et la semaine de ski à prix réduits (non, non, il n’y a pas de pistes dans le morbihan mais les organisateurs ont décidé d’envoyer Cécile en vacances à Morzine, un comble pour une savoyarde…).

Au chrono, je mets 1’45 de plus que l’an passé mais après analyse des résultats ça semble être le cas d’une majorité de coureurs. Mise à part un vent de Nord-Nord Est de 20km/h et un écoulement des participants peut-être moins fluide (le record de participation a été battu sur cette édition avec 876 inscrits ! ), je ne vois pas d’autre explication, la contre performance n’étant même pas envisageable!

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s