Trail Eliminator + X-Duathlon = Défi du Bois du Roule !

Course : Défi du Bois du Roule
Lieu : Darnétal (76) 
Date : 11 décembre 2016 
Résultat : Trail 27/32, Duathlon 66/102 hommes en 1h24'14s (64,7%)
Défi 19/20 (ouf j'ai eu chaud...)
Taux d’auto-satisfaction : 45%

Petit conseil à destination de Tous, quand Fabien Combaluzier vous propose de participer à une course qu’il juge accessible au commun des mortels, pensez-bien qu’il s’agit de Fabien Combaluzier… Quand d’autre part, en allant consulter le site de la course, vous constatez qu’un des organisateurs s’appelle Francky Batelier, vice Champion du monde X-Terra et multiple Champion d’Europe, alors méfiez vous doublement… Il m’aura fallu presqu’ autant de temps pour pour parcourir les 12km du parcours VTT que pour accoucher de ce race report mais honnêtement, ça en valait la peine !

Ce que j’aime avant tout dans le triathlon, c’est la diversité. Diversité  à travers 3 sports complémentaires qui nécessitent des qualités bien distinctes, diversité à travers ses pratiquants et diversité à travers ses différentes pratiques et formats. Ce week-end, je me suis testé sur un X-Duathlon, couplé à un Trail Eliminator, une première.

L’aventure se déroule dans la banlieue rouennaise en ce dimanche 11 décembre. Il est 10h30 et nous sommes une trentaine de sportifs en shorts prêts à nous affronter sur un Trail de 900m, majoritairement en côte, dans un format à élimination directe, seuls 2 des 4 coureurs de chaque poule se qualifiant pour le tour suivant. Je ne déjoue pas les pronostics des bookmakers et je sors dés les 1/8 de finale. La course ne fait que commencer et je me rends déjà compte qu’entre les furieux du club de VTT de Darnetal et les triathlètes de Rouen Triathlon, le niveau va être élevé. J’assiste au premier podium de Cécile qui termine seconde de la version féminine, juste devant sa copine Audrey.

A l’issue de notre reconnaissance du parcours VTT, réalisée la veille, j’ai eu le plaisir de constater une crevaison de ma roue avant. N’ayant rien prévu pour palier à ce genre de désagrément (oui, je sais, je suis un blaireau), je négocie une chambre à air sur le parking et emprunte pompe et démonte-pneu. Le temps de se changer et c’est déjà l’heure de rejoindre le parc à vélo. Je dois être un des derniers à y entrer, je joue un peu des coudes et m’installe rapidement, tout en écoutant le briefing d’avant course. Allez, hop, c’est parti pour 3km de Cap autour s’un stade cendré puis à travers le bois, une petite cote et retour au parc. Mes chaussures trail ne sont pas équipées de lacets élastiques (le retour du blaireau…), je défais donc mes lacets, enfile mes chaussures de VTT et chevauche ma monture. Cécile m’a doublé dans la transition, tout comme Audrey qui me laisse élégamment passer. Le parcours est technique et physique, nombre de concurrents posent le pied, on avance à faible allure, même le passage de contournement du trou de la Bombe est technique. Le premier tour de 6km me semble interminable, j’ai le cardio au max et je me demande comment je vais me sortir de ce pétrin. J’ai également une pensée pour Cécile qui appréhendait vraiment ce parcours et je croise les doigts pour qu’elle n’aille pas au tas. Le second tour passe finalement mieux, je tombe une première fois, faute à une racine mal placée mais ce n’est rien par rapport à ce qui m’attend. Après un long dévers et un virage à 90°, une cote hyper raide se présente. Je l’ai déjà affrontée une fois mais à côté du vélo, cette fois-ci, je suis bien décidé à ne pas me faire désarçonner. Les 2 premiers tiers se passent sans encombre mais à l’approche du 3ème ma roue avant décroche, mon vélo se cabre et je pars en glissade arrière, sur le dos. Ma roue avant se bloque contre un arbre et mon postérieur vient en butée sur un concurrent qui a eu la mauvaise idée de me suivre. Je suis vraiment en position critique, je me relève, je m’assieds sur ma fierté et je repars… à pied. Quelques mètres plus loin, je dépasse Raphaël également en sale posture. Je termine mon 2ème tour et pose mon bike avec grand plaisir. Je m’élance pour 2,5km de Cap, plutôt plats. Je maintiens ma place et trouve quand même le moyen de me vautrer une dernière fois, histoire de bien me souvenir de cette épreuve, jusqu’au plus profond de ma chair.

Je passe la ligne 2’ après Raphaël qui m’a déposé à pied et loin derrière Alexandre, Guillaume et Fabien. Cécile arrive un peu après, suivie d’Audrey.

Fabien fait 2nd sur le Défi (cumul trail + X-Duathlon), idem pour Cécile en féminine suivie de près par Audrey qui monte sur la 3ème marche du podium. Guillaume est quant à lui 4ème. Belle représentation de Versailles Triathlon au Bois du Roule, merci aux organisateurs pour cette belle expérience, pour l’originalité de cette épreuve et pour la qualité des parcours

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s