Trail automnal en Morbihan

Course : Trail de St Nolff 
Lieu : St Nolff (56)
Date : 19 novembre 2017
Résultat : 106ème/589(18%)
Temps : 1h17' 
Taux d’auto-satisfaction : 90%

Dimanche 19 novembre, 6h30, je me réveille sous les yeux éberlués de Corto Maltese et David Bowie. Nous sommes à Nantes pour le week-end et les murs de ma chambre sont encore ornés des idoles de mon adolescence. Ce réveil à la fraîche est dû à notre participation au Trail de St Nolff dans la banlieue vannetaise. Nous sommes inscrits sur le 15km (ce sera bien suffisant) dont le départ sera donné à 9h30. On embarque parents et chiens dans la voiture et c’est parti pour le Morbihan.

Arrivés à St Nolff, le brouillard se dissipe laissant la place à un beau soleil, la température ne dépasse pas les 6 degrés, ça caille ! Sur la ligne de départ, j’arbore un magnifique bandeau aux couleurs d’Endurance Shop Nantes (Pub !), ça fait local et trailer ! Je suis en second rideau, je connais cette course déjà faite en 2013 et je sais que le parcours est vallonné et qu’il ne sert à rien de partir à balle. Je crois apercevoir Cécile mais rapidement, je la perds de vue, j’ignore même si elle est devant ou derrière. À mi-parcours, j’entends une voix familière qui me dit : « Je suis 6ème ». Je l’encourage en lui disant que la 5ème est juste devant et je l’invite à passer au pied d’une côte un peu trop raide pour moi. Je reste au contact de la nouvelle 6ème et nous rattrapons une jeune fille un peu en difficultés, je sais que Cécile sera minimum 4ème. Je trébuche à 2 reprises et manque de m’étouffer en avalant un gel sec. Dans chaque côte, mon cœur est au taquet comme en atteste mon suffer score Strava.

Dans les 500 derniers mètres, je pousse une accélération boltesque et laisse sur place ma partenaire de course. Au final, je la précède de 6 secondes et je me suis cramé les poumons. Je suis bon pour avoir une toux d’irritation pendant tout l’après-midi. Cécile a passé la ligne depuis 1 mn 35 et se classe 4ème féminine malgré une malheureusement récurrente chute. Après l’effort, c’est dans une crêperie sur le port de Vannes que nous allons chercher le réconfort, la galette Super Guéméné est une pure tuerie !!!

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s